Jump to content

Vision d'apocalypse


Raymond

Recommended Posts

Ce matin le Sud-Ouest offre une vision cauchemardesque des dégâts engendrés par la tempête hivernale "Klaus" avec des rafales de vent entre 160 et 180 km/heures.

 

Plus d'un million trois cent mille foyers ont passé une première nuit sans électricité. La tempête a tué 4 personnes (bilan provisoire).

 

C'est un spectacle de grande désolation qui s'offre ce matin à tous ceux qui sortent enfin de leur maison pour constater les dégâts.

 

Les membres de ma famille qui sont dans le Sud-Ouest, mon frère avec sa famille, mon fils Laurent, un neveu et sa famille, sont heureusement tous en bonne santé et non subits que des dégâts mineurs, mais ils participent tous ce matin au grand élan de solidarité qui se manifeste envers ceux qui ont eu le moins de chances.

 

Je suis encore sans nouvelle de mes amis d'Andernos, les plus exposés à "Klaus", j'espère en avoir de bonnes aujourd'hui.

 

 

SUDOUEST.COM

 

0edf7454ae.jpg 1bd8b2bc9e.jpg DSC05209.jpg photo_bordeaux3.jpg h_4_ill_1146230_4e0b_bateau.jpg

Link to comment
Share on other sites

Oui, toute ma famille dans les landes, la haute garonne et sur pessac ont subi/subissent encore des coupures de téléphone, d'électricité et d'eau !

 

Comme un malheur, n'arrive jamais seul, le contre coup de la tempête entraîne des crues sur les différents cours d'eau des départements concernés par "Klaus".

 

Je viens d'avoir à l'instant des nouvelles de mes amis, ils vont bien quelques petits dégâts sans conséquence, l'électricité et le téléphone ont été rétablis cette nuit à 3 heures.

 

Un grand coup de chapeau aux équipes d’EDF et de FT, qui travaillent jours et nuits dans des conditions pas du tout idéales.

 

Les bénévoles venus de tous les coins du département des Landes, jouent aussi un rôle important, voici un témoignage parmi tant d'autres :

 

« C'est terrible »

 

De loin en loin les tronçonneuses se répondent : ce sont des gémissements dans le paysage dévasté. Une guerre s'est tenue ici. Elle a tout rasé. Partout, les pins déchiquetés, à vif. C'est étrange, quelque chose manque. On ressent une absence : « Il n'y a plus de vie, soupire Jean-Pierre Labarthe. Vous voyez des oiseaux, vous ? Même les corbeaux ont fui. Il n'y a plus rien. »

 

Tous ces bénévoles sont ici pour répondre à l'urgence. Mais aussi pour éprouver l'autre. Être. Comme Sébastien, empêché par une blessure à la jambe droite, mais tout de même au front : « Je ne peux pas faire grand-chose, mais le peu que je peux faire... » Dans les instants de répit, un peu à l'écart du groupe, certains, et des gaillards, n'essaient pas de cacher leur tristesse. Comme Bruno, le facteur de Rion, qui parle de « sa » forêt. « C'est terrible. Je suis chasseur, les bois font partie de ma vie. Dans le coin, on a grandi avec la forêt. On l'aime. Pfff... C'est terrible. » Les paysages façonnent les identités et Klaus a secoué les gens d'ici dans ce qu'ils sont. Vers 10 h 45, la route est ouverte. Villenave est libre. Un homme parmi les fantassins à tronçonneuse file chez sa mère octogénaire. « J'espère qu'elle va bien. » Il sera bientôt rassuré. Et reviendra à l'ouvrage.

 

La solidarité fait chaud aux cœurs des sinistrés

Link to comment
Share on other sites

C'est un vent de solidarité qui soufle dans les villes et villages dévastés du grand Sud-Ouest.

Bonjour à tous,

 

J'habite le médoc comme certains le savent peut être et la tempête à également touché ma région.

Cette tempête n'a rien à voir avec celle de 1999 (du moins pour nous) : perte d'électricité et de téléphone "seulement" pendant 3 jours et la casse n'a pas été aussi importante mais j'aimerais souligner cet élan de solidarité : augmentation du prix des piles, des bougies, du pétrole et des groupes électrogènes dés samedi matin, que ce soit dans les supermarchés locaux, magasins de bricolage ou les gros groupes de la région bordelaise (leroy-merlin, conforama, etc ...) : la solidarité, oui ! mais seulement pour ceux qui passent à la caisse !

Et ne parlons pas de tous ceux qui ont pris d'assault les rayons des supermarchés ou les pompes à essence : moi, moi et moi ! (j'ai assisté à une bagarre samedi matin pour du pétrole de chauffage!) Voilà ce que représente la majeur partie de la population mais heuresement tout le monde n'est pas comme ça.

 

Courage à tous et toutes !

Link to comment
Share on other sites

Bonjour à tous,

 

J'habite le médoc comme certains le savent peut être et la tempête à également touché ma région.

Cette tempête n'a rien à voir avec celle de 1999 (du moins pour nous) : perte d'électricité et de téléphone "seulement" pendant 3 jours et la casse n'a pas été aussi importante mais j'aimerais souligner cet élan de solidarité : augmentation du prix des piles, des bougies, du pétrole et des groupes électrogènes dés samedi matin, que ce soit dans les supermarchés locaux, magasins de bricolage ou les gros groupes de la région bordelaise (leroy-merlin, conforama, etc ...) : la solidarité, oui ! mais seulement pour ceux qui passent à la caisse !

Et ne parlons pas de tous ceux qui ont pris d'assault les rayons des supermarchés ou les pompes à essence : moi, moi et moi ! (j'ai assisté à une bagarre samedi matin pour du pétrole de chauffage!) Voilà ce que représente la majeur partie de la population mais heuresement tout le monde n'est pas comme ça.

 

Courage à tous et toutes !

 

Bonjour Alf,

 

Je ne sais pas s’ils représentent la majorité de la population, mais tu as peut-être raison, hélas, la solidarité dont je parle vient essentiellement des sinistrés eux-mêmes, la vraie solidarité, celle du coeur, celle des démunis. sad.png

 

Ceux dont tu parles ne sont que de sinistres personnages, des hyènes hideuses. :luv:

Link to comment
Share on other sites

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.